Gaspacho de Fraises au Safran et à la Feta

Le 8 mai, comme tous les ans, le charmant Village de Velleron, dont nous vous avions déjà parlé pour son divin marché paysan, célèbre un fruit dont nombreux sont prêts à se damner pour en faire orgie : j’ai nommé, la fraise.

Je dois dire, que je ne suis pas une grande amatrice de ce petit fruit en forme de cœur, au rouge gourmand et aux pépins croquants. Sans doute parce que dégoutée des pléthores de yoghourts, biscuits et bonbons déglutis par convention… La fraise, c’est l’arôme agroalimentaire par excellence. Et si l’on connait bien son goût artificiel, il est souvent difficile de le retrouver au naturel. Convenons-en, les fraises, chaque année, c’est un peu comme l’amour pour Barbara, on les espère, on les déguste comme si c’était les premières et puis, déçu, on les oublie…jusqu’aux prochaines.  De la fraise qui présente bien mais qui ne goûte pas, à celle dont l’arôme vous enivre mais disparait au moindre jet d’eau…

Bref, si je me rendis à Velleron pour fêter ce traitre fruit, c’est avant tout pour faire plaisir à mon cher et tendre, groupie candide de la fragole, qui, depuis plusieurs semaines déjà qu’on les voit sur nos étals, se réservait patiemment pour cet évènement sans commune mesure.

Et ce fut un tableau bucolique qui s’offrit à moi : au terme d’une promenade sinueuse bordées de maisons en pierre de taille délicieusement fleuries à outrance et remplies de familles présentant leurs greniers tous entiers, nous arrivâmes sur la place de la mairie, et son joli petit château, sur laquelle se serraient une vingtaine de producteurs de fraises, vendant, à la sortie de leur camion, leur précieuse récolte. Fraises de Carpentras, de Pernes les Fontaines, de Velleron, de Monteux, de Thor, de Saint Saturnin (on croirait presque voir, devant nous, la carte du FN au premier tour des dernières élections ; pour les carpentrassiens j’ai bien dit « presque ») ; devant nos yeux ébahis des Agathe, des Cléry, des Gariguettes, des Fragoo, des Pajaro et des Ciflorettes.

Nous en achetâmes de chaque sorte afin d’entamer, dès notre retour, une dégustation comparative des différentes espèces ; et surtout, à la clé, moult recettes pour Les Becs Fins. Force est de constater que je me régalai ; et du reste, les ciflorettes et gariguettes victimes de leur excellence, furent mangées sans autre forme de procès, à même leur emballage ; et tant pis pour les becs fins.

En revanche, les Pajaro, les Agathe et les Fragoo, délcieuses également, ont fait l’objet de créations culinaires, dont je vous présente aujourd’hui la première. Premier volet d’un repas 100% fraises.

Je souhaitais réaliser une entrée. Etant amatrice du gaspacho andaluz, je me suis inspirée de ce plat pour réaliser la recette suivante. Le résultat est étonnant et délicieux, frais, au parfum de rose et à la jolie couleur saumonée. J’ai choisi les Pajaro, dont l’arôme était légèrement fleuri.

Gaspacho de Fraises au safran et à la Féta

Préparation : 15 minutes

Ingrédients pour 4 personnes :

1 kg de fraises type Pajaro

1 yoghourt de brebis

Le bulbe d’1 oignon cébette

2 gousses d’ail frais

1 cuiller à café de Tamari (ou à défaut de soja)

1 cuiller à soupe de vinaigre balsamique

½ bouquet de coriandre

Le zest d’un combava (ou à défaut un bâton de citronnelle coupé fin)

2 cuillers à soupe d’huile d’olive

1 dose de safran moulu

1 cuiller à soupe (rase) de miel d’accacia

Sel et Poivre

Pour la présentation:

100g de féta

La tige de la cébette

 

Préparation :

Nettoyez et équeutez les fraises. Coupez grossièrement les gousses d’ail épluchée, la coriandre et le bulbe d’oignon. Mettez tous les ingrédients de la préparation, à l’exception de ceux de présentation dans le mixeur ou le blender (ou dans un récipient adapté si vous utilisez un mixeur plongeur). Salez et poivrez.

Avant de servir, ajoutez la féta effritée (à l’assiette ou dans le plat de présentation) ainsi que la tige de cébette ciselée. Poivrez.

Dégustez accompagné d’un verre d’un cava Brut Nature ou, à l’inverse d’un verre de Prosecco bien fruité.

Agnès.

Publicités
Comments
2 Responses to “Gaspacho de Fraises au Safran et à la Feta”
  1. LeeYaa dit :

    Un gaspacho plein de saveurs et de soleil, bien tentant !

  2. Coralie dit :

    Super original ! Je serais curieuse d’y goûter !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Blog Stats

    • 42,789 hits