Flower Power

Avez-vous connu ces cuisines, ces murs aux décors floraux, aux accords (parfois douteux) d’oranges et de bruns ? Ces décors d’utopie vous manquent-ils?

Je vous propose aujourd’hui un voyage dans le temps via planète Marseille, non, à l’époque où l’on faisait l’amour pas la guerre et même plus loin, l’année où le Congo prit son indépendance, où se formait le Viêt Nam tandis que la pilule faisait timidement son apparition aux Etats-Unis…

En 1960, soit 5 ans avant la mini-jupe de Courrèges, sept ans avant l’autorisation de la contraception en France, mais déjà neuf ans après l’apparition des monochromes de Rauschenberg, Yves Klein, réalisait, devant un public ébahit, un « happening » en première mondiale, qui consistait à utiliser le corps de la Femme nue comme pinceau. Le résultat, vous le connaissez sans doute, il s’agit des célébrissimes « Anthropométries ».

Yves Klein AnthropoméŽtrie ˆ Campagne-Premire, 1960 Galerie Internationale d'Art Contemporain, Paris, 9. MŠrz 1960 © / Foto: Harry Shunk

Et pourquoi vous parle-je de tout cela ? Car aujourd’hui, l’ingrédient à l’honneur n’est autre que la betterave et la betterave, c’est à la fois, un grand souvenir d’enfance (je n’ai pas dit « bon »), de cantine, commun à toutes les générations, du baby-boom à la génération Y, mais c’est également un puissant colorant ce qui a ses avantages :

–          Pensez-y pour votre prochaine soirée à thèmes « Tintin », « Western » et « Lucky Luke » ou le prochain anniversaire de vos enfants : le déguisement de « Peau Rouge » est à portée de betterave !

–          Plus sérieusement, si la monotonie guette et que la peur de l’ennui vous prend, c’est l’occasion de relancer l’excellent happening anthropométrique version 2011 avec mention « indice carbone faible-100% recyclable-tropbonpourlaplanète-bio » contrairement à la version Acrylique des années 60.

En rose Betterave 2011

En rouge

En bleu « Klein »

Fermons cette parenthèse « loisirs créatifs » et revenons à nos betteraves.

Vous redécouvrirez la betterave, la vraie, et pas celle en saumure, archi cuite, en cubes, baignant dans une vinaigrette douteuse (que j’avoue apprécier également), dans son plus simple appareil et pourrez vous en servir comme d’un pinceau vivant, telle la femme dans les années 60 (aïe! Pas taper).

Vous l’achèterez donc crue, la pellerez, la cuirez, la couperez et la dégusterez (enfin !) et après… le happening ?

Carpaccio de betteraves

Préparation : 10 min ; Cuisson : 45min ; Repos : 1h

Ingrédients pour 4 personnes :

2 betteraves rouges

2 betteraves jaunes

2 cuillers à café de vinaigre de cidre

1 cuiller à soupe d’huile d’olive

Fleur de sel

Poivre

Préparation :

Préchauffez votre four à 180°C.

Commencez par pelez les betteraves (commencez par les jaunes) et enveloppez-les individuellement dans du papier aluminium avec un peu de vinaigre. Enfournez vos boules argentées et laissez cuire 45minute environ.

Sortez les betteraves du four et laissez-les refroidir. Vous pouvez parfaitement préparer vos betteraves à l’avance et les conserver au frigo dans du cellophane.

Lorsqu’elles sont froides, coupez-les en tranches aussi fines que possible (ou utilisez une mandoline). Disposez les tranches de betteraves dans chaque assiette sous forme de fleur, en alternant betteraves jaune et rouge. Pour ajouter une couleur, vous pouvez frotter une tranche de betterave rouge sur une tranche de betterave jaune : vous obtiendrez (si vous avez bien suivi les cours d’arts plastiques sur la formation des couleurs secondaires) une betterave orange.

Arrosez d’un filet d’huile d’olive et parsemez de fleur de sel et d’un peu de poivre.

Anachronisme Culinaire

Alors ? Ne se marient-elles pas bien avec un tableau contemporain mes petites fleurs ? Non ?

Bah, un peu de nostalgie ne fait de mal à personne et puis l’Art, lui, est intemporel…

 

Agnès

Publicités
Comments
3 Responses to “Flower Power”
  1. poutoun dit :

    j’adore le texte en attendant de déguster avec amusement mon papier peint de l’époque ….

  2. sophie dit :

    Art et cuisine tout ce que j’aime: bravo pour la comparaison!
    Quand je trouve des betteraves crues, je préfère les manger crues: finement coupées à la mandoline ou bien rappées comme des carottes.

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] morose, d’une assiette de betteraves rouges et jaunes roses oranges cuites (vous vous souvenez Flower Power ? Eh bien, la recette était pour quatre, nous n’étions que deux…), d’une branche […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Blog Stats

    • 42,888 hits