Kebbeh bi Sanieh

Ce weekend, nous sommes allés dans les Hautes Alpes, ce grand département français est aussi l’un de ceux qui comptent le moins d’habitants en France (135000 seulement, ce qui, pour vous donner une idée, correspond à peu près à la population du 14ème arrondissement de Paris…). Un vaste espace donc, qui a su conserver de magnifiques paysages sauvages de montagne.

Comme il y fait plutôt froid, j’ai décidé d’apporter un peu de chaleur dans notre assiette avec un plat traditionnel libanais : le Kebbeh bi Sanieh.

Les amateurs de mezzés libanais connaissent sans doute bien les Kebbeh, ces bouchées ovoïdes (qui ressemblent beaucoup à un ballon de rugby) composées de viande hachée et de blé concassé.

Le Kebbeh bi Sanieh est l’addition du Kebbeh décrit ci-dessus et du Sabieh, une farce réalisée à partir d’oignons et de viande hachée cuite.  L’association des deux donne un plat copieux et généreux à apprécier à plusieurs accompagné d’un tabboulé libanais ou d’une salade d’herbes bien acidulés et pourquoi pas d’un peu de Hoummos.

Souhaitant rendre hommage à la cette belle région de Provence et des Alpes j’ai remplacé le boulghour (blé concassé) traditionnellement utilisé, par du petit épeautre de Haute Provence que l’on trouve, sans difficulté, dans les supermarchés bio.

Le petit épeautre est une « super céréale » : très riche en fibres, en magnésium, en phosphore et en potassium, elle contient, contrairement à la plupart des céréales, de la lysine et surtout est TRES PAUVRE en gluten. De quoi ravir les personnes intolérantes (et elles sont de plus en plus nombreuses). Le petit épeautre, a, en outre, l’avantage d’avoir un très agréable goût de noisette qui se fond à merveille dans la recette. (Pour en savoir plus : http://www.petitepeautre.com)

Kebbeh bi Sanieh et sa petite salade d’herbes

Préparation : 45 min ; Cuisson : 45 min

Ingrédients pour 8 personnes :

Farce :

300g de viande de bœuf hachée maigre ( à 5%)

10 oignons jaunes

3 cuillers à soupe d’huile d’olive

20g de beurre doux

150g de pignons de pin

1 cuiller à café de sel

Poivre

Kebbeh :

500g de viande de bœuf hachée maigre

500g de petit épeautre concassé fin (boulghour de petit épeautre)

½ cuiller à café de cannelle en poudre

1 oignon

50g de margarine

10cl d’huile d’olive (1/2 verre)

1 cuiller à soupe de sel

Poivre

Beurre pour le moule

Salade d’herbes :

1 oignon rouge

3 bouquets de coriandre

1 bouquet de persil plat

2 citrons

2 cuillers à soupe d’huile d’olive

Sel et poivre

Préparation :

Commencez par préparer la farce en éminçant les oignons finement (on peut aussi se servir d’un robot pour aller plus vite et éviter de passer pour un/une pleurnicheur/euse).

Dans une poêle ou une sauteuse, faites chauffer l’huile d’olive et le beurre puis faites-y revenir les oignons émincés jusqu’à ce qu’ils soient blonds. Avec les doigts, détachez la viande hachée et ajoutez –la aux oignons en mélangeant jusqu’à ce que la viande soit bien cuite. Salez et poivrez.

Préchauffez le four à 180°C (Thermostat 6) et commencez la préparation du Kebbeh. 

Faites tremper l’épeautre dans de l’eau froide et égouttez-le. Versez-le dans un saladier, ajoutez l’oignon ciselé, le sel, le poivre et la cannelle. Ajoutez ensuite la viande et incorporez-la en écrasant le mélange avec la paume des mains jusqu’à ce qu’il soit homogène.

Beurrez un moule à taille adaptée. J’ai choisi un plat rectangulaire bien qu’on utilise traditionnellement un moule rond. A vous de voir donc.

Etalez la moitié du Kebbeh sur une feuille de papier aluminium jusqu’à obtention d’une couche de la taille du moule et d’une épaisseur de 1cm environ.

Retournez délicatement le Kebbeh sur le fond du moule.

Versez la farce aux oignons sur le Kebbeh dans le moule en évitant les bords. Saupoudrez généreusement de pignons.  Etalez la deuxième moitié du Kebbeh sur une feuille d’aluminium en utilisant la même méthode que pour la première moitié et retournez-la délicatement au-dessus de la farce et des pignons (comme un couvercle).

Disposez régulièrement des petits morceaux de margarine sur le dessus et arrosez d’huile. Coupez en parts puis enfournez pendant 45 minutes.

 Lavez les herbes puis hachez-les grossièrement (tiges comprises). Ciselez l’oignon finement puis mettez-le dans un grand saladier. Ajoutez les herbes coupées. Salez généreusement puis arrosez du jus de 2 citrons et de l’huile d’olive. Poivrez et mélangez.

Servez le kebbeh bi Sanieh chaud, accompagné de la salade d’herbes avec un petit verre de Syrah libanaise ou d’un Saint Joseph par exemple.

Publicités
Comments
4 Responses to “Kebbeh bi Sanieh”
  1. willykean dit :

    Bonjour,

    La première chose qui a attiré mon regard, c’est le Kébbé. Je suis passionnée de cuisine libanaise. à Saint Lazare, j’avais mes habitudes au snack de Caroline et Charbel. Ils ont déménagé depuis et je les ai perdus de vue. J’adore le kébbé et bien d’autres mets libanais.

    J’espère en savoir encore plus sur votre blog.

  2. Asnar dit :

    Bonjour,
    Je découvre votre très beau Blog grâce à un Forum sur le vin « LPV ».
    1- Vos photos sont, au contraire, d’une très belle qualité (artistique). Ne touchez, surtout, à rien.
    2- Kebbeh, Hoummos…Ce sont des plats qui me parlent ! Bravo pour l’éclectisme de votre palais.
    3- A propos du « Kebbeh bi Sanieh » : Sanieh est le mot arabe (dans le moyen Orient, en tous cas) pour désigner un « plat » à four. On ajoute ce mot pour faire la distinction entre le Kebbeh moulé à la main pour obtenir cette forme de « Ballon de Rugby » et le Kebbeh dérolulé par couches dans un plat allant au four. La recette est la même dans les deux cas. Le mode de cuisson diffère. Le Kebbeh façon Rugby est frit à l’huile d’olive, dans une sauteuse. Le « Kebbeh bi Sanieh » va au four.
    Et une toute dernière précision pour la route… »Bi » dans le titre, veut dire « dans »
    « Kebbeh dans un plat à four »
    Je me permets de vous mettre en lien cet autre passionnant blog que je consulte souvent (comme le votre, désormais…)
    http://www.anissas.com/blog1/?p=650

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] précédemment parlé des nombreux bienfaits du petit épeautre, notamment quant à son très faible taux en gluten. Vous en trouverez aisément dans votre […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Blog Stats

    • 42,888 hits