Riz au Poulet

Depuis toujours, je passe la plupart de mes vacances dans la maison familiale, peu originalement baptisée Le Mas (à prononcer Masse et non Mâ comme je l’entends trop souvent) à deux pas de la mer, dans le cœur de la pinède sur la côte d’azur… Ce petit coin de paradis fait le bonheur de la famille mais également de nombreux amis, qui, chaque année se retrouvent à l’été pour passer d’agréables moments ensemble, à boire, manger et rire sur la terrasse.

Nul invité du Mas ne peut ignorer le Riz au poulet de ma très chère grand-mère : ce plat de « géant » (jamais pour moins de vingt personnes), réalisé dehors dans le paellero par ma grand-mère, en grand chef, parfois aidée de quelque commis, lorsqu’elle le permet. Il s’agit d’une espèce de paëlla valencienne revisitée… En bonne espagnole-corse pied-noir, ma grand-mère, pour éviter toute possibilité de débat conflictuel a choisi le simple titre de Riz au Poulet, tuant ainsi dans l’œuf, toute polémique éventuelle.  On retrouve néanmoins ce qui fait le succès des Paella et autres « arroz » de la côte valencienne : un riz parfumé au safran à la fois fondant et croustillant.

Alors aujourd’hui, je vais faire de mon mieux pour vous faire partager un petit rayon d’été parfumé de bonheur en ces grises journées de novembre…

Je respecte la tradition et vous présente la recette pour une vingtaine de personnes, mais vous pouvez bien entendu la réaliser pour moins de convives. Sachez cependant, que le paellero est un élément important de la recette. Il pourra éventuellement être remplacé par une grande poêle ou une sauteuse, mais certains grinceront des dents…

Ingrédients :

Pour 20 personnes. Temps de préparation : 4h (si cuisson des poivrons, sinon 2h)

2Kg Riz Bomba ou à défaut de riz rond de Camargue (ou spécial paella)

1Kg de Rôti de porc (50g par personne) –Echine coupée en morceaux de 50g

30 hauts de cuisses et cuisses de poulets (1 ½ par personne)

2 Chorizo : un doux et un fort

600g de tomates au naturel concassées

6 Poivrons rouges (ou 2-3 boites de poivrons rouges cuits en saumure)

3 sachets de  « Carmencita » ou « Spigol »

1 cuiller à soupe de Paprika doux

Safran

5 gros oignons jaunes

1 ½ à 2 têtes d’ail

Bouillons cube poulet

40cl d’Huile d’olive

Sel et poivre

6 citrons

Préparation:

Si vous utilisez des poivrons frais, faîtes les rôtir au four à 200° C pendant 1h en les tournant à mi-cuisson puis les transvaser dans une casserole fermée pendant une heure pour pouvoir enlever la peau facilement. Les couper en lamelles (environ 4 lamelles par poivron) en veillant à retirer tous les pépins.

Couvrez le fond du paellero avec de l’huile d’olive (environ 3-5mm) et la faire chauffer à feu vif. Faîtes revenir le poulet et le porc dans l’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils soient cuits et bien dorés. Il faut compter environ 30 minutes pour le poulet et 10 min pour le porc. Retirez la viande du paellero lorsqu’elle est cuite et réservez-la dans un plat couvert de film aluminium. Coupez les chorizo en rondelles et saisissez-les à feu vif, puis réservez-les avec la viande.

Hachez les oignons et l’ail. Faîtes revenir les oignons dans l’huile de la viande, puis lorsqu’ils sont transparents ajoutez l’ail. Mouillez avec les tomates et laissez cuire à feu doux pendant une dizaine de minutes.

Ajoutez la viande, le paprika, la carmencita et une bonne pincée de sel et le safran.

A part, faites bouillir de l’eau et y ajouter les bouillons cube. On respectera le mode d’emploi des bouillons à savoir 1 bouillon cube pour 50cl d’eau. Il faut compter 2 volumes d’eau pour 1 volume de riz.

On ajoute alors le bouillon dans le paellero. Le mélange doit être un peu trop salé, n’hésitez pas à rajouter du sel s’il ne l’est pas assez ou un bouillon cube.

Dans une casserole, faites revenir le riz avec un peu d’huile d’olive à feu doux, jusqu’à ce qu’il soit transparent, puis versez le dans le mélange bouillant du paellero. Couvrez et laissez cuire à feu doux-moyen sans mélanger pendant environ 20min et jusqu’à complète absorption du bouillon. Au bout de 15min disposez les poivrons sur le dessus en guise de décoration.

Avant de servir, coupez les citrons en quartiers et disposez-les sur le riz.

Accompagnez le plat d’un vin rouge puissant espagnol de préférence : un Bobal ou un Mourvèdre (Monastrell en espagnol) de la région de Valence ou d’Alicante ou encore un vin de la Mancha, ou sinon un Mourvèdre du Languedoc ou un Cahors.

Et surtout, un bon Pisco Sour en apéritif ! Hummmm ça sent bon le soleil.

Le saviez-vous ?

La paella tire son nom du paellero, cette poêle large à anses qui permet une cuisson régulière et constante. Il existe autant de sortes de paella que de villes en Espagne, cependant dans la région de Valence, d’où le plat est originaire, seule la Paella Valenciana et la paella de mariscos bénéficient de l’appellation paella, les autres s’appellent « arroz » (riz). Contrairement à la paella valencienne vendue un peu partout en France au rayon traiteur ou au rayon surgelés (parfois même au restaurant), la Paella Valencienne, ne comporte pas de fruits de mer ou de poissons mélangés à la viande. Il s’agit en fait d’un plat dont le goût est très particulier et qui n’a rien à voir avec ces paella valenciennes qu’on nous sert à tort et à travers… Créée par les ouvriers agricoles de la région de Valence en Espagne, la Paella Valenciana est composée de riz, de lapin, de poulet, éventuellement de porc (voire même de ragondin à l’époque), de petits gris (oui oui les escargots), de haricots plats appelés « garrafons » et de haricots mange-tout. Originairement cuisiné par les hommes, c’est un repas de fête, qui reste largement consommé aujourd’hui, le dimanche, sur les terrasses de la côte espagnole, de Murcie à Barcelone. On y trouve principalement la Paella Valenciana, les arroz a banda (cuit au four), les paella de mariscos (aux fruits de mer, poissons, langoustines ou aux crabes mous) ou encore l’arroz negro (à l’encre de seiche et aux scipions). Il est très rare en revanche, sauf dans quelques restaurants touristiques, de trouver de la Paella telle que nous la connaissons, mélangeant viande et poisson !

Advertisements
Comments
2 Responses to “Riz au Poulet”
  1. lege dominique dit :

    Bravo pour cette recette qui est plus qu’une recette ,et pour y avoir participé il etait indispensable de mettre non pas la photo du plat mais celle de Paulette .C’est un beau moment d’amour .

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] est des recettes phares dans ma famille. Je vous avais présenté le Riz au Poulet, je vous présenterai bientôt l’épaule d’agneau confite ; mais il en est une qui a ma […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Blog Stats

    • 42,602 hits