Paul Jaboulet Ainé, un voyage en plein Vinisud

O

Vinisud, cette année, c’était 1700 exposants et 30 000 visiteurs professionnels venus de la terre entière pour goûter, acheter ou bien se vendre. Répartis dans une petite dizaine de halls du parc des expositions de Montpellier, tout ce petit monde déambulait à travers les stands, s’agglutinait devant les quelques traiteurs engagés pour l’occasion, discutait autour d’un verre et d’un crachoir, négociait une bouteille à la main.

Ne vous méprenez pas, on est loin de l’ambiance chaleureuse et parfois grivoise des salons grand public tel que les Vignerons Indépendants ; ici on est avant tout là pour faire des affaires. Et si quelques importateurs, acheteurs, journalistes, vignerons, commerciaux et autres cavistes se saluent parfois d’une franche accolade, ce n’est jamais sans oublier le rendez-vous pris au stand H8-C-25 pour renouveler le catalogue de l’importateur Hans des Pays-Bas.

Dans cette fourmilière au parfum parfois douteux de vin renversé, il faut se présenter, se vendre, négocier, ravaler son orgueil, piétiner, faire abstraction du bruit et de la migraine qui rode depuis 9h le matin… Alors, lorsque l’on a l’occasion de passer une heure confortablement assis, entouré de professionnels experts et souriants, à gouter des vins d’exception, on profite, on savoure, véritablement, cet instant d’une douceur presque irréelle.

Au centre du hall 11, le plus fréquenté, dans lequel sont exposés, entre autres, Inter Rhône, ses quelques 200 adhérents et certaines maisons Sud de France ; en pleine cacophonie, se dresse, au milieu d’une masse de grandes maisons du Rhône, un stand dont le blanc immaculé tranche violemment avec les gris et noirs environnants.

La maison Paul Jaboulet Aîné, acteur renommé de la région du Rhône Septentrional, fondée en 1834 et rachetée en 2006 par la famille Frey, a monté un stand aux murs blancs vitrifiés, contenant un bar, quelques tabourets design en cuir blanc, des tables… On se croirait dans un cocon de coton ; bien qu’en rapport direct avec la charte couleur du domaine, le choix est malin : on s’y sent protégé, on s’y sent respirer, bref, on s’y sent bien.

Bien qu’y étant pour le travail, le salon est aussi l’occasion de retrouver certaines de mes amies d’études. C’est avec l’une d’entre elles, Yulia, œnologue russe,  que nous décidons de pénétrer dans ce cube  prometteur. Une chance pour moi, elle est culotée ; et c’est sans gêne aucune qu’elle s’assoit au bar et demande, d’une voix franche, à goûter les vins.

Lorsque, un peu étonnée, la jeune femme nous demande ce que nous souhaitons, elle répond le plus simplement du monde: « tout, nous voulons tout goûter ! ». Nous voici parties pour une vingtaine de vins. Il est 9h50, heure parfaite, notre palais est encore frais.

La commerciale, souriante et professionnelle, nous présente la maison, l’histoire, le rachat, la politique qualité, la recherche systématique de l’excellence dans les vins.

Jaboulet c’est quatre gammes, les incontournables, les vins de vignerons, les vins de domaine et enfin les icônes.

Nous commençons par l’entrée de gamme, le Parallèle 45 en blanc et en rouge. Ce sont les vins de référence de la maison ; ils sont, tels Mouton Cadet en Bordeaux, les vins les plus vendus à travers le monde. Le nom fait référence au fameux 45ème parallèle, connu des vignerons du vieux continent comme étant le parallèle de référence de la vigne, idéal, séparant la viticulture du nord de celle du sud.

Tout comme les vins de vignerons, les incontournables font partie de l’activité de « négoce » de la maison. Paul Jaboulet Ainé achète les raisins à des vignerons partenaires, sélectionnés sur le volet, qui sont encadrés et suivis tout au long de l’année.

Le Parallèle 45 est un vin de marque de très bonne facture, tant en rouge qu’en blanc ; équilibré, sur le fruit, friand en blanc, facile à boire, un joli produit. Nous poursuivons.

A mi-parcours des blancs, nous sommes rejointes par Jean-Luc Chapel, sommelier de renom (au patronyme prédestiné pour cette maison !), Responsable de la Clientèle Prestige, depuis dix ans chez Paul Jaboulet Ainé. Nous l’avions rencontré la veille, alors qu’éreintées par une journée chargée nous avions décidé de nous offrir « un verre », à boire cette fois. Il nous avait très gentiment proposé un Chevalier de Sterimberg, 2010, Hermitage, pour terminer sur une note de douceur.

Nous poursuivons la dégustation avec lui, en soutien d’un responsable de zone arrivé deux jours plus tôt dans la société. Les vins s’enchainent les uns après les autres, tous de très bonne facture, ponctués de détails œnologiques, d’anecdotes historiques et divertissantes.

Caroline Frey, œnologue de renom et directrice du domaine la Lagune, Grand Cru Classé de Bordeaux, à la tête de la maison Jaboulet depuis 2006, s’est attachée à faire de chacun des vins élaborés par le domaine, un produit d’excellence : les vins sont nets, sans défauts tout en exprimant le terroir dont ils sont issus.

Nous montons en puissance avec les vins de Domaine. Nous nous concentrons sur les vignes de Tain l’Hermitage : Le domaine compte une centaine d’hectares de vignes, toutes plantées de Syrah pour les rouges, Marsanne, Roussane et Viognier composent les blancs.

Plus nous montons en grade plus les surfaces de vignes diminues, seulement 7Ha, par exemple, pour les Crozes Hermitage Domaine de Roure.

Nous arrivons enfin aux magnifiques Petite Chapelle en rouge et Chevalier de Sterimberg, Hermitage blanc, dont le nom est tiré du Chevalier du même nom, qui au 13ème siècle construit la Chapelle Saint-Christophe située à la cime d’un coteau appartenant alors à la Reine Blanche de Castille, qui lui concèdera son lieu d’Ermitage… L’appellation y tire son nom.

Mais le plaisir ne s’arrête pas là, nous sommes au bon endroit, au bon moment : on ouvre un magnum de La Chapelle, blanc, 2006 ; dont seules 2000 bouteilles sont confectionnées les meilleures années. Nous aurons la chance de goûter ce vin exceptionnel en blanc, de l’année 2006, et en rouge, du millésime 2007, remarquable dans le Rhône. Discrètement on nous sert les vins. Cette fois-ci nous ne cracherons pas.

Nous nous sentons privilégiées, telles deux princesses d’une minute, un rêve de gosse devenu réalité.

Les vins sont d’une finesse incroyable, très longs en bouche, beurrés, lactés, témoignant tous deux, d’une véritable prouesse œnologique et viticole.  Et lorsque Jean-Luc Chapel nous décrit la vue de cette chapelle, au coucher du soleil, un verre de cet Hermitage blanc à la main, on s’y voit ; et cela dure : une semaine après je m’y vois encore, le Rhône, les coteaux, les vignes au vert tendre, le ciel rosé, les parfums herbacés et la douce chaleur du crépuscule…

J’ouvre les yeux. 11h10. Nous avons rendez-vous à 11h15 à l’autre bout du parc d’exposition. Nous reposons nos verres, le brouhaha revient à nos oreilles, plus puissant encore qu’à l’arrivée. Le réveil est un peu brutal, mais nous gardons en bouche ce petit goût de bonheur fantasmagorique.

Nous remercions vivement nos hôtes, on se salue, un dernier coup d’œil à ce petit cube démontable aux pouvoirs étonnants de télé transportation et nous partons vaquer à nos occupations respectives.

Lorsque je rentre chez moi, trois jours plus tard, et qu’immédiatement, je file sur le site de Paul Jaboulet Ainé, flambant neuf, je ne suis pas déçue ; le coteau est là, tel que je l’imaginais… Je vous y invite d’ailleurs, les fiches techniques sont très complètes, le site est élégant mais humain, une belle réussite. Vous pourrez également y organiser votre visite, et goûter, vous aussi à ces grands vins du Rhône.

Un immense merci donc, pour ce beau moment d’évasion…

Paul Jaboulet Aîné
RN 7 – Les Jalets
B.P. 46 – La Roche de Glun
26600 Tain l’Hermitage
+33 4 75 84 68 93

www.jaboulet.com

Agnès

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Blog Stats

    • 35,000 hits
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 33 autres abonnés